Contributions Présidentielle 2022

Oui, il faut être courageux

pour redonné du courage à de nombreux communistes, autour de moi, qui n’en peuvent plus de se battre pour des politiciens qui se disent de gauche et qui une fois les élections passées nous insultent ou nous tournent le dos ou mènent une politique de droite.

Par Éliane Lacombe, militante à Suresnes (92)

Nous vivons une période difficile. La crise économique est dure pour un grand nombre de Françaises et de français. La politique de Macron est catastrophique. Mais qu’avons-nous en face ? Une gauche qui se porte mal et un parti Communiste aussi en difficulté.

Les médias et Macron sont déjà au 2ème tour des Présidentielles et nous rabâchent comme aux dernières élections que le combat sera entre MACRON et LEPEN. Le 1er tour n’existe pas…

Il s’agit d’un piège et malheureusement des communistes tombent dedans pour justifier leur volonté de voter pour un candidat qui ne serait pas communiste. Ce qui ne veut pas dire qu’il n’y ait pas danger de voir l’extrême droite l’emporter…

S’effacer derrière un autre candidat de gauche permettrait-il de battre Marine LePen au 2ème tour si celui-ci se trouvait face à Elle ? Soyons sérieux, il est certain que les électeurs de Macron ne voteront pas pour un candidat de gauche et préfèreront voter Le Pen puisque la ligne est ténue entre la politique de Macron et celle de Marine Le Pen. Donc cet argument pour ne pas avoir de candidat communiste est fallacieux.

Quand on est communiste ne devrions-nous pas, tous ensemble, nous battre pour défendre les idées et les propositions du Parti communiste ? Qui peut présenter les idées et les propositions pour un véritable changement de société, pour le dépassement du capitalisme ? Seul un candidat communiste soutenu par tout le parti peut le faire. Le dernier congrès a, dans sa majorité, soutenu cette idée qu’il fallait arrêter l’effacement du PCF, une réalité depuis des décennies, que nous avons provoqué en nous rangeant derrière des candidats socialistes ou FI et le congrès en a conclu qu’il fallait présenter des candidats à toutes les élections. Alors respectons les décisions du congrès.

La pratique de l’effacement a malheureusement eu pour conséquence désastreuse d’interdire l’expression du Parti dans les médias pendant les campagnes électorales et cela, ajouté à la censure qui frappe le Parti en temps ordinaire , il s’en est découlé que les Français et les Françaises pensent que le PCF n’existe plus malgré des militants qui continuent leurs activités avec courage et la présence, depuis quelque temps dans les médias, de notre secrétaire général Fabien Roussel, ainsi que de certains autres dont notamment Ian BROSSAT qui sont très appréciés et qui ont redonné du courage à de nombreux communistes, autour de moi, qui n’en peuvent plus de se battre pour des politiciens qui se disent de gauche et qui une fois les élections passées nous insultent ou nous tournent le dos ou mènent une politique de droite. Comme moi, ils ne veulent plus continuer ainsi et veulent que le parti communiste retrouve son identité.

Des camarades disent qu’ils ne veulent pas de candidat communiste car celui-ci ferait moins de 5%. Sont-ils des « madame Soleil » pour savoir le score à l’avance du candidat communiste alors que la campagne n’est pas commencée et que l’on ne connait pas encore tous les candidats?

S’il n’y a pas de candidat communiste et qu’une fois de plus nous nous effacions devant un candidat autre, nous savons que ce n’est pas 5% que ferait le PCF mais 0% puisque l’expression du parti sera absent, une fois de plus, de cette élection. Est-ce mieux ? est- ce ainsi qu’on défendra le peuple avec plus d’efficacité ?

En procédant une fois de plus à l’effacement du parti communiste pendant la campagne électorale nous serions responsables de sa disparition. Et ça, ce n’est pas concevable.

Si nous ne voulons pas disparaître, oui il faut être courageux, car c’est plus difficile de se battre pour des idées communistes. OUI, IL FAUT ALLER A CE COMBAT DE L’ELECTION PRESIDENTIELLE AVEC NOTRE CANDIDAT OU CANDIDATE COMMUNISTE et il faut que tous les communistes soient à ses côtés, motivés, actifs, dans les luttes et dans l’action pour défendre les idées novatrices du Parti Communiste pour le changement de société.

1 comment on “Oui, il faut être courageux

  1. Avatar
    Boudet Pierre

    ce billet d’Eliane LACOMBE est d’une totale pertinence, nous devons valoriser notre projet anticapitaliste, seul notre candidat peut le porter et mettre fin à notre suivisme des prétendus candidats de {{GÔCHE}} qui une fois élus appliquent le même programme que la droite, si le score de notre candidat est faible, il permettra de populariser notre projet, seule l’absence d’un candidat PC nous assurera % et l’effacement du parti

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :