Appels

Appel – Pour une nouvelle conférence régionale d’Île-de-France

Une nouvelle conférence régionale doit se tenir, à l’issue de débats et consultations effectives des communistes dans les sections. Nous en appelons à un acte de responsabilité en ce sens au comité régional d’Île-de-France, composé des secrétaires fédéraux. Nous en appelons à la direction nationale du parti, et au secrétaire national, garants de la vie démocratique de notre parti.

Nous reproduisons sur ce blog cet appel qui a été publié sur framaform. Vous pouvez vous y joindre en suivant le lien, et prendre connaissance de la liste des signataires.

Le 1er février 2021, cet appel comporte 280 signataires.


La consultation sur les élections régionales en Île-de-France doit être reportée. Posent problème ses conditions de tenue, sa précipitation, pour des élections dans près de 6 mois, la formulation des options, le fait que les contenus ont été exclus des débats et désignés comme de simples « marqueurs ». 

Il est encore temps de stopper ce processus ! 

Notre Région est soumise à de grands enjeux dans le remodelage en cours de notre société par le capital, la droite et le pouvoir macronien. Elle exige beaucoup mieux que cela. Elle exige un véritable travail de construction de l’unité des communistes sur un combat commun. Se précipiter n’aide pas à unir les communistes. Leur souveraineté doit pouvoir s’exercer sur l’ensemble de la construction de notre politique, c’est une condition pour la réussite des combats qui sont devant nous.

Une nouvelle conférence régionale doit se tenir, à l’issue de débats et consultations effectives des communistes dans les sections. Nous en appelons à un acte de responsabilité en ce sens au comité régional d’Île-de-France, composé des secrétaires fédéraux.  

Nous en appelons à la direction nationale du parti, et au secrétaire national, garants de la vie démocratique de notre parti.

Nous appelons les communistes à se mobiliser pour renforcer par leur vote l’exigence d’une nouvelle conférence régionale. Si le report de la consultation ne se faisait pas, nous appelons à ne pas adopter le choix 1 proposé, et dans la diversité des sensibilités des communistes à soutenir le choix 3, c’est-à-dire le lancement d’une campagne communiste, seule à même de faire avancer ces idées et le rassemblement, y compris avec le mouvement social, afin de ne pas prédéterminer d’éventuelles alliances régionales avec d’autres forces politiques. 

1— Les conditions de tenue, de convocation et de préparation de la conférence régionale qui a appelé les communistes d’Île-de-France à voter les 28,29 et 30 janvier sont contestables et contestées, du point de vue démocratique notamment. 

  • Mis devant un fait accompli, les communistes ont découvert, pour la plupart et après coup, que cette réunion a eu lieu. 
  • Peu avant, les conseils départementaux n’avaient pu disposer des documents préparatoires que la veille, voire le jour même de leur délibération pour approuver, amender ou désapprouver l’orientation choisie.
  • Pourtant, ce sont normalement les assemblées générales des communistes dans les sections et les cellules qui doivent être le lieu du débat, d’où émergent les propositions, les idées nouvelles et adaptées aux réalités locales. C’est à elles de transmettre les orientations présentées par leurs délégué·es dans les instances départementales ou régionales. Pour ce faire, elles doivent évidemment recevoir des propositions et textes en amont, ce qui en fait un moyen d’impliquer l’ensemble des communistes dans la vie de leur parti et de faire fonctionner l’intelligence collective qui fait notre force. C’est un principe pour notre parti qui se réclame de l’intervention citoyenne et d’une démocratie participative et d’intervention.
  • C’est l’inverse qui s’est passé, le débat a été confisqué par quelques élus et dirigeant·es. L’émotion est très forte chez tous les communistes. Sans débat préalable, de quoi pouvaient être porteurs les délégué·es ?
  • Alors que les élections devraient être reportées à juin (au plus tôt), le vote des communistes a été imposé dans des délais d’une brièveté stupéfiante : convoquée le 16 janvier, la conférence a décidé de faire voter les communistes le 28 janvier ! Rien ne justifie une telle précipitation.

2— Qui plus est, le choix proposé et retenu ne traite que des questions d’alliances et entend soumettre les communistes à une tête de liste France insoumise, Clémentine Autain, indépendamment de toute discussion transparente en matière de candidat·es, de nombre d’éligibles et, surtout, de contenu politique du programme à défendre.

  • Rappelons à ce propos que Jean-Luc Mélenchon prétendait, dans une lettre à Fabien Roussel le 10 décembre 2020, que rien ne différenciant le PCF et la FI sur le fond, il est le candidat commun naturel pour l’élection présidentielle de 2022. La décision prise en conférence régionale d’Île-de-France vient curieusement à l’appui de cette thèse qui postule que le PCF n’a pas d’utilité propre et de projet original. Elle a été pourtant invalidée par les faits et rejetée clairement par notre dernier congrès.
  • Notre dernier congrès, en outre, a décidé que les communistes devaient « créer les conditions » pour une candidature communiste à l’élection présidentielle. Le choix fait en conférence régionale d’Île-de-France prend le contrepied de cet engagement alors que les élections régionales sont la dernière balise électorale sur le chemin de l’élection présidentielle de 2022.

3— Par ailleurs, le choix proposé ne tient pas compte de la place et du travail important des élus communistes en Île-de-France (municipalités, départements, agglomérations territoriales, parlement…), ni du fait qu’il s’agit de la région capitale, emblématique pour les autres régions et significative du climat politique national. L’Île-de-France est d’ailleurs la région qui compte le plus grand nombre d’électrices et d’électeurs communistes de France, y compris lors des dernières élections législatives.

4— La commission du texte de la conférence régionale n’a pas soumis à discussion les « 10 priorités pour une région solidaire, écologique, populaire et démocratique ». Elles auraient pourtant dû être fondamentales, car elles touchent au contenu programmatique de la campagne à venir. Il a alors été décrété de donner mandat, sans débat, à cette commission de réécrire ce texte à partir des amendements formulés par des délégué·es, sans que nul ne puisse prendre connaissance de sa version finale et sans que les délégué·es puissent même voter dessus.

Pire, les secrétaires de section ont reçu le mardi 19 janvier tard dans la soirée, avec étonnement, les 10 propositions sans aucune prise en compte des amendements proposés par de nombreux camarades. Une vraie mascarade « démocratique » !

Pourtant notre Région, l’Île-de-France, est à la fois la plus riche et la plus inégalitaire. Elle est un lieu de pouvoir important. Le capital en fait de plus en plus une place financière, avec ses holdings et ses banques prédatrices. Elle est en proie à d’immenses contradictions et fait face à des questions aigües renforcées encore par la crise : emploi, précarité, filière de la santé profondément défaillante, pollution considérable de l’air, aménagement du territoire, transports, enseignement à tous les niveaux, recherche, désindustrialisation, PME-TPE, inégalités, services publics, culture, logement, appauvrissement, vie en société et ghettoïsation, racisme, violences faites aux femmes. La liste est longue sur laquelle les communistes sont en mesure d’apporter des propositions originales dans un travail d’élaboration avec les citoyen·nes.

5— Face aux défis de la terrible crise que vivent nos concitoyen·nes et de refondation d’une tout autre gauche, il y a besoin d’une bataille forte et immédiate du PCF en Île-de-France avec ses propositions, particulièrement pour l’emploi, la filière sanitaire, les services publics, pour prendre le pouvoir contre le capital sur l’utilisation de l’argent, avec des conférences permanentes pour l’emploi, la formation, le revenu et la transformation productive écologique couplés à des Fonds régionaux en prise sur le crédit bancaire et sur les entreprises. 

Considérant comme illégitime, contraire à nos statuts la parodie de conférence régionale qui vient de se tenir en Île-de-France, nous en appelons à la responsabilité du comité régional et en demandons l’annulation. Il est encore temps de stopper le processus. 

Nous saisissons dans le même temps la commission nationale des conflits du PCF. 

Nous demandons que soit programmée une nouvelle conférence régionale et élaborée un nouveau bulletin de vote, après la mise au travail dûment informée de toutes les sections sur la base d’un nouveau texte d’orientation amendable.

4 comments on “Appel – Pour une nouvelle conférence régionale d’Île-de-France

  1. Avatar
    LACOMBE Jean

    Je suis totalement d’accord avec ce texte, donc je le soutiens.

  2. Avatar
    Lucky THIPHAINE

    je ne peux qu’être en accord avec ce texte qui m’attriste mais qui me démontre une fois de plus qu’il n’y a pas de démocratie dans ce parti et c’est la raison pour laquelle je l’ai quitté, malgré mon attachement atavique, en 1983. Ca ne date donc pas d’hier. Et je précise, que si j’habitais encore le 95, j’aurais aimé voter pour Clémentine Autain qui à mes yeux est la meilleure candidate à gauche, la plus capable et aussi la seule capable de recueillir les suffrages des électeurs d’IdF. Et je pense que sans être inféodé à la FI, dont je suis, le PCf en serait venu démocratiquement au même constat. Cette peur de la démocratie tuera complètement ce parti. Les idées resteront mais il faut des militants pour les faire progresser. Il faudrait que le parti le comprenne une fois pour toutes.

  3. Avatar
    Fabrice Bernardi

    Tout-à-fait d’accord avec le contenu de l’appel pur une nouvelle conférence régionale.

  4. Avatar
    Martine Randriamanantena

    Si on n’est pas d’accord avec la majorité du Comité régional, affichée sur le bulletin de vote (!), il vaut mieux voter sans attendre un éventuel report , pour ne pas être mis devant le fait accompli !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :